logo EDITE Sujets de doctorat

Capacité des Réseaux Opportunistes: Caractérisation et Impact sur la Dissémination de Larges Contenus

Résumé rédigé par
Directeur de thèse:
Doctorant: Nadjet BELBLIDIA
Unité de recherche UMR 7606 Laboratoire d'informatique de Paris 6

Projet

Cette thèse s’inscrit dans le cadre du projet ANR CROWD coordonné par Thalès Communications et ayant comme partenaire le LIP6 et le journal 20mn. L’objectif du projet est de permettre le partage de contenu entre des utilisateurs en mouvement. Les utilisateurs sont en mesure de communiquer les uns avec les autres seulement lorsqu’ils sont à portée de transmission. Ils forment ce qu’on appelle un Delay Tolerant Network (DTN). CROWD adresse un ensemble de problématiques réseaux : • La diffusion de données DTN • La gestion communautaire • La gestion de Contenu & Incentives mécanismes • Système de planification du réseau et la qualité de service et de provisionnement • Protection des renseignements personnels et les questions de sécurité Les réseaux opportunistes (DTN, Delay/ Disruption Tolerant Networks) font l’objet de nombreux travaux depuis deux ou trois ans, afin de comprendre les bases théoriques qui permettront de construire des services sur ces systèmes. De même, des expérimentations en situation réelle se font jour progressivement pour comprendre les limites de la technologie actuelle. Une activité croissante au niveau de la recherche sur le futur de l’Internet concerne la possibilité d’utiliser les contacts entre les utilisateurs nomades et équipés de terminaux communicants, pour distribuer de l’information. La plupart des travaux sur le routage dans les réseaux DTN se concentre sur l’étude des temps d’inter-contacts pour optimiser les performances d’acheminement des informations. Ils considèrent en général la durée de rencontre suffisante pour transmettre des données. Ensuite, ils utilisent les statistiques d’inter-contacts pour prévoir les contacts futurs et sélectionner les meilleurs nœuds relais. Néanmoins, une bande passante disponible limitée et/ou de courts contacts entre les nœuds peuvent entraver la transmission des données. Une première piste à explorer serait d’étudier ces deux paramètres (la bande passante disponible et la durée de contact) afin d'évaluer la capacité de chaque lien. Les estimations des capacités des liens peuvent ensuite servir lors de la sélection des nœuds relais.

La thèse étudiera aussi l’urbanisation envisageable pour des solutions hybrides (DTN et réseaux d’infrastructures cellulaires), afin de déterminer les conditions pour supporter des applications de diverses natures, y compris des applications présentant des formes de contraintes temps réel. La thèse visera à définir les règles d’ingénierie de ces réseaux en fonction des services visés, de même que les algorithmes permettant de les construire. Une validation sera réalisée en situation réelle avec des partenaires industriels déjà identifiés.

Mots-clés : Mobilité, DTN, mesures.