logo EDITE Sujets de doctorat

Vers un cadre formel unificateur des langages de description des services Web

Sujet proposé par
Directeur de thèse:
Encadré par
Doctorant: Manel Amel DJENOUHAT
Unité de recherche EA 1395 Centre d'Étude et de Recherche en Informatique et Communications

Domaine: Sciences et technologies de l'information et de la communication

Projet

Les services Web permettent aujourd’hui l’utilisation, à travers le Web, d’applications distantes par d’autres applications. L’architecture sous-jacente aux services Web repose sur un ensemble de standards tels que : WSDL permettant de décrire un service, UDDI qui permet de référencer ce service, SOAP et aussi BPEL qui décrivent les protocoles de communication et d’interaction avec ce service. Un fois publiés, ces services Web sont potentiellement utilisables par des utilisateurs de profils hétérogènes à partir de différents dispositifs d’accès (station de travail fixe, téléphone portable, agenda numérique, etc.).

Pour faire face à cette diversité, il est souhaitable de disposer de moyens pour modéliser ces services Web et leurs fonctionnalités de façon unifiée afin d’assurer leur pérennité et aussi leur réutilisabilité. D’autant plus que les langages de description utilisés par le standard sont très limités et ne prennent pas en considération plusieurs nouveaux aspects liés à l’utilisation croissante des Services Web dans les applications actuelles.

Une multitude de travaux actuels se concentrent sur la description formelle des services Web à la base de plusieurs fondements mathématiques à savoir les Réseaux de Pétri, les Algèbres de Processus, la Logique de Réécriture, etc. Chaque approche essaye de traiter une problématique donnée concernant l’utilisation de ces services. Le but de cette thèse est de proposer un cadre unificateur pour la modélisation de tous les aspects inhérents d’un Service Web.

Enjeux

L’intérêt majeur de ce travail consiste en le développement d’un langage supportant l'interopérabilité des différents formalismes déjà utilisés pour décrire un service Web et permettant de décrire un service Web complexe susceptible de changer pendant l’exécution et de se coordonner avec les autres services de façon adaptative. Cela devrait aussi servir pour définir la capacité de la mise au point des paramètres de qualité de service, de mécanismes de tolérance aux fautes, etc. (aspect extra-fonctionnel).

On cherchera à tirer parti de nos récentes contributions sur la spécification de la flexibilité et la composition des services Web, basée sur les réseaux de Petri algébriques, la logique de réécriture, et les techniques avancées du génie logiciel telles que les architectures logicielles, ainsi que les techniques de vérification structurelles, modulaires et compositionnelles permettant de vérifier la composition et l’adaptation de services.

Ouverture à l'international

Collaborations en cours sur cette thématique avec : - Lab. LIRE Université de Constantine - Hewlett Packard Laboratories Palo Alto, CA

Remarques additionnelles

Collaborations nationales -Lab. LIMOS Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand